"Charognards" - quand est venu le temps des corbeaux (toute analogie etc)

"Charognards" - quand est venu le temps des corbeaux (toute analogie etc)
 

"Tout n'est dorénavant qu'une question de temps. Pas de doute possible. J'ai trouvé ce cahier dans le tiroir de mon bureau . L'avais sûrement acheté avec l'autre pour consigner quelques notes en vue de mon travail. J'étais loin de me douter que j'en ferais cet usage. L'écriture d'un journal m'est complètement étrangère. Ne me ressemble pas."

Stéphane Vanderhaege, Charognards (Quidam)

 

Petit à petit, comme un vol de corbeaux atterrit autour de son village, l'anonyme narrateur du roman comptabilise l'envahissement de son espace par ces charognards et le relate dans son petit carnet... De quel monde parle­-t-­on et qu'en reste­-t-­il ?

Stéphane Vanderhaege repart de l'argument des Oiseaux d'Hitchcock, comme il emprunte la mécanique du théâtre de l'absurde pour mettre en place son piège à lecteur, la construction de son roman. De la relation, on sent qu'elle est peut-­être sujette à caution, que celui-là qui nous parle le fait d'un drôle d'endroit où règne l'entropie. Et la mécanique de longuement dérailler pour, comme dans le Tunnel de Dürrenmatt, ne plus signifier que l'après des choses, cet état ultérieur d'un monde qu'on peine à définir et dont l'écart avec le notre se fait, au fil des pages, de plus en plus probant.

Ces charognards sont-­ils une simple projection du mal­ être ambiant de la civilisation, activés à saigner les faibles ou une ressource du récit qui peine à se donner un autre but que sa propre description...

Et le lecteur, comme pris dans un étau, de sentir le pas de la vis de serrage, de subir l'inéluctable d'un monde qui va, s'enfuit et, peut­-être même, s'en est déjà allé...

A la déliquescence des mots qui s'appauvrissent, on subit le déclin d'un monde qui se perd par perte de repères.

« Le monde autour de moi se rétracte à vue d’œil, derniers plans d’un film que le noir gagne en irisant la pellicule ».

Il y avait l'attente du Rivages des Syrtes, l'invasion des Oiseaux, il y a maintenant Charognards, qui parle en novlangue d'un monde de débris. Passionnant !

Jean-­Pierre Simard

Charognards de Stéphane Vanderhaege ( Quidam éditions)

® Ester Vonplon "Corv Dalla Ruinaulta" 

® Ester Vonplon "Corv Dalla Ruinaulta

® Eric Darsan

® Eric Darsan