Zoe Buckman fait parler la lingerie

Zoe Buckman fait parler la lingerie

Zoe Buckman a été élevée selon deux principes moraux assez antagonistes : hip-hop d'un côté et féminisme de l'autre. Si elle n'avait jusque là aucun problème à se laver les dents en chantant dans sa tête des couplets macho signés 2Pac ou Notorious B.I.G., sa récente maternité lui a fait prendre conscience de ce qu'elle proférait à l'envi et a décidé, par son travail, de démonter l'absurdité du machisme en inversant son discours. Every Curve : des courbes, mais pas n'importe lesquelles !

J’ai grandi en écoutant du rap, surtout américain. Et quand on est enfant, on retient tout presque par cœur, sans même s’en rendre compte. A tel point qu’aujourd’hui encore, quand je me lave les dents, je peux chanter des couplets entiers sans y réfléchir. Je veux sortir 100 pièces de la série “every curve”, mais il y a tant de matériel que c’est difficile à réaliser. Mon prochain projet, toujours avec le support de la broderie, traitera de la violence faite aux femmes à la télévision et au cinéma.
J’ai hâte !
— Zoe Buckman

Zoe Buckman a été élevée selon deux principes moraux assez antagonistes : hip-hop d'un côté et féminisme de l'autre. Si elle n'avait jusque là aucun problème à se laver les dents en chantant dans sa tête des couplets macho signés 2Pac ou Notorious B.I.G., sa récente maternité lui a fait prendre conscience de ce qu'elle proférait à l'envi et a décidé, par son travail, de démonter l'absurdité du machisme en inversant son discours. Every Curve : des courbes, mais pas n'importe lesquelles !

"J'avais envie de croiser des textes très macho à quelque chose de typiquement féminin. Pas féministe, juste féminin."

Après avoir exploré la photo, la sculpture et le dessin, Zoe Buckman s'est attaquée à la broderie, en récupérant de la lingerie vintage et en y brodant des tubes hip hop, histoire de les changer de support pour mieux détourner leur message original et donner à réfléchir. Si au départ, sa série ne comptait que quelques pièces, à bien réfléchir, au su du contenu des tubes à "mettre en pièces ", elle a fini par se fixer sur 100 travaux. Le décalage entre la sensualité affichée des dessous féminins et le discours avilissant brodé dessus crée un nouveau rapport en court-circuitant le fantasme de domination masculine en le renvoyant vers celui qui le profère. Parfait retour à l'envoyeur car, ne se dévoilant que dans l'intime. Pas là où les machos le placent habituellement dans l'espace public, par vantardise… Choc de cultures et frissons garantis.

Les travaux préparatoires

Les travaux préparatoires