Dark Vador ou Darth Vader ?

Dark Vador ou Darth Vader ?

Des années qu'ici on l'appelle Dark Vador. Des années, putain! Ça commence à bien faire, cette histoire. Parce qu'il ne s'appelle pas Dark Vador. Ce type, aussi sombre soit-il, ne s'appelle pas Vador le Noir, ou le Sombre Vador. Il s'appelle Darth, Darth Vader. "Vader" signifie "père" en néerlandais – du coup on comprend mieux son prénom, Anakin, dans lequel on peut lire et entendre: an akin / un parent. Quant à "darth", on peut y lire bien sûr la collusion de dark + death (appelez-le Moir, si ça vous dit). Mais pas Dark Vador, non.

C'est une "erreur de traduction" qui remonte à la sortie en salle en France de l'épisode IV, donc au 19 octobre 1977 — le jour même, rappelons-le, où Hanns-Martin Schleyer était assassiné par la Fraction Armée Rouge, mais passons. En outre, "darth" est, dans la saga-à-fric Star Wars, un titre réservé aux Siths qui sont devenus des seigneurs, vous m'en direz tant. Donc, soit vous l'appelez Darth Vader, Seigneur Vader, ou encore Moir Pater, mais là c'est à vos risques et périls, et vous pouvez tant qu'à faire appeler la série La Guerre des Vedettes, au point où on en est.

Bon, on peut aussi fouiller un peu la chose et se dire que "Darth" est la transcription anglaise du mot arabe "dars", mot signifiant "cours" ou "conférence", évoquant à la fois l'apprentissage et une dimension spirituelle. Mais bon, arabiser un méchant n'est peut-être pas la meilleure idée du siècle.

Tout ça pour vous dire quoi? Ah, oui, allez voir à tout prix le film. Il sort, là, aujourd'hui. Son titre? Ah pardon, j'oubliais. Ça s'appelle L'attente. C'est un film de Piero Massina, avec Juliette Binoche et Lou de Laâge. Et là, ouf, ni guerre débile ni étoiles à la con. Juste des visages. Des visages justes.

Claro


Claro est écrivain, traducteur et éditeur. Son dernier livre : "Comment rester immobile quand on est en feu" vient de sortir aux Editions de l'Ogre. Vous pouvez le retrouver sur son blog : Le Clavier cannibale.