La beauté brûlante d'Ivanpah Solar

 La beauté brûlante d'Ivanpah Solar

Depuis 2010, Jamey Stillings a photographié la création et la mise en œuvre d'Ivanpah Solar, dans le désert de Californie, et survolé vingt fois l'installation pour en capturer la géométrie et l'ampleur. La "centrale solaire" est d'une incontestable et logique beauté.

82 pour cent de l'énergie aux Etats-Unis est produite par la combustion de charbon, pétrole et gaz naturel. Ouverte en 2014, Ivanpah  ne représente que 0,4 % des besoins énergétiques du pays.

Pour créer de l'électricité, Ivanpah utilise 173 500 héliostats, chacun équipés de deux miroirs, de la taille d'une porte de garage. Ils se relaient en se concentrant les rayons du soleil pour chauffer trois chaudières : les Power Towers – des immenses turbines à vapeur, plus hautes que la statue de la liberté.

Lorsque les héliostats concentrent la lumière du soleil sur une tour de puissance, ils peuvent élever sa température jusqu'à 1050 degrés Fahrenheit.

Cinquante miles au sud-est de Las Vegas, au bord de la frontière Californie-Nevada dans le  Mojave, l'installation solaire Ivanpah prend toute la mesure du soleil du désert. Au lieu de panneaux solaires photovoltaïques, le projet utilise 173 500 héliostats, chacun avec deux miroirs, disposés en cercles concentriques qui suivent le soleil, rayonnant de la chaleur jusqu'à quatre "tours de puissance. » La chaleur est ensuite utilisée pour faire bouillir l'eau et produire de la vapeur, qui circule ensuite dans une turbine. L'usine est un projet de $ 2,2 milliards, soutenu par le ministère de l'énergie, et peut entretenir une moyenne de 140 000 foyers par an.

Depuis 2010, Jamey Stillings a photographié la création et la mise en œuvre d'Ivanpah Solar, et survolé vingt fois l'installation pour en capturer la géométrie et l'ampleur. Soixante de ces photographies ont été réunies dans le livre "L'évolution d'Ivanpah Solar", récemment publié par Steidl.