Le retour du "réalisme capitaliste" en peinture

Le retour du "réalisme capitaliste" en peinture

Le «Réalisme capitaliste" était une forme de provocation, avait expliqué Gerhard Richter au magazine Artforum en 1985 : «Ce terme attaque en quelque sorte des deux côtés : Il a rendu le "Réalisme socialiste" ridicule, et a anéanti d'avance toute possibilité qu'on parle un jour de "Réalisme capitaliste". On est en train (un hasard ?) de redécouvrir ce courant explosif et sardonique de la peinture des années soixante.

Richter, Gerhard; Lueg, Konrad, » Leben mit Pop 1963 Ausschnitt der Aktion von 1963 | Fotografie | © Richter, Gerhard; Lueg, Konrad

Richter, Gerhard; Lueg, Konrad, » Leben mit Pop 1963
Ausschnitt der Aktion von 1963 | Fotografie | © Richter, Gerhard; Lueg, Konrad

Le terme «réalisme capitaliste» a été inventé en 1963 par une équipe hétéroclite d'artistes allemands, dont Konrad Lueg, Sigmar Polke et Gerhard Richter, lors d'une exposition de groupe de leur travail dans la boutique d'un boucher abandonnée à Düsseldorf. Cette même année, Richter et Lueg ont organisé un happening resté célèbre (voir image ci-dessus) dans le magasin de meubles Möbelhaus Berges.

Actuellement à l'affiche du Trondheim Kunstmuseum en Norvège, «Kapitalistischer Realismus" réunit une nouvelle fois les oeuvres de ces artistes. Le galeriste allemand René Block, qui a défendu plusieurs de ces artistes dans sa galerie, dans les années soixante et au-delà, a prêté la plupart des œuvres de l'exposition.

Trondheim Kunstmuseum Gråmølna Trenerys gate 9 Nedre Elvehavn Norway, jusqu'au 14 février 2016

‘Frigjering’, by Per Kleiva, 1971

‘Frigjering’, by Per Kleiva, 1971

‘Autobahnkreuz TV’, by Wolf Vostell, 1970. Courtesy of Sammlung René Block  

‘Autobahnkreuz TV’, by Wolf Vostell, 1970. Courtesy of Sammlung René Block
 

‘San Marco Venezia’, by Wolf Vostell, 1969. Courtesy of Sammlung René Block  

‘San Marco Venezia’, by Wolf Vostell, 1969. Courtesy of Sammlung René Block
 

Gerhard Richter "Party", 1963

Gerhard Richter "Party", 1963