ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Kool Keith a cassé sa Rolex

Kool Keith a cassé sa Rolex

Hip hop spatial et samples jazzy, la recette gagnante de l'Orange et Kool Keith. Si, un jour vous avez kiffé le trip hop, cet album devrait vous parler quelque peu.

 

Les deux challengers en présence sur Time? Astonishing! sont loin d'être des inconnus, même s'ils font carrière dans l'underground. L'Orange ( allô Gilbert Bécaud!), un producteur de Caroline du Nord a traîné ses fourneaux derrière Madlib, illustré les envolées de Daedalus et, dernièrement, peaufiné un duo avec Jeremiah Jae sur un excellent The Night Took Us In Like Family. Dans la lignée de DJ Premier ou J-Dilla, il adore les samples jazzy qui font mouche, les beat ol'school et il pose son flow tranquille en combinant lounge et be-bop pour faire monter la mayo sans la diluer.

De l'autre, on a le fameux Dr Octagon, le new yorkais Kool Keith, ex-membre des fabuleux Ultramagnetic MC's et de divers projets avec Dan the Automator. Un producteur branché cul et space age. Un de ceux qui portent la flamme du hip hop hors catégorie et de l'invention avant toute autre manifestation, il a d'ailleurs inventé "l'horrorcore", du cul manifeste poussé à ses dernières limites .  

Dialectiquement, la réunion des deux est assez aboutie qui fleure bon - d'excellente mémoire - les essais réussis de DJ Food et autres tueries signés Ninja Tune de la fin des 90's, voire du Cinematic Orchestra pour le feeling jazz, sans peur et sans reproche.  Mais, la dimension surréaliste qui s'exprime de vive voix ici ne doit rien à personne et c'est tout le bonheur de cet album où les deux compères s'offrent quelques featuring avec J-Live, Mr Lif, Open Mike Eagle, Blu ( à suivre de près), Minds One et McPaul Barman pour varier les plaisirs.

Vous naviguerez donc, à vue entre le space opéra cheapos, les cabarets enfumés, l'orient de Fritz Lang et les trip les plus barrés du moment.

Kool Keith Live

Kool Keith Live


Kool Keith nous y rejoue le concept album. Habitué à se fondre dans une multitude de personnage aussi loufoques les uns que les autres, il incarne ici un voyageur temporel qui se rend dans le future et termine à l'hôpital psychiatrique. Cependant, l’album ne traite pas de son voyage puisque l’aventure commence au moment où l’album est terminé. L’album est donc la compilation des pensées et introspection avant que le voyage ne commence. Imparable, non ?

Une vraie réussite, hors temps, hors limite, dont la plus belle manifestation est le clip de The Green Ray ( voir ci dessous) issu de l'album. Un clip qui change des bêtasses à gros bootyqui parsèment la production actuelle, tout sourire en avant, la main tendue devant la carte Gold pour s'offrir un future à deux balles, voire plus.

Partout, la musique flotte, à l'envers, à l'endroit, mais toujours surprenante et agaçante, d'un même mouvement. Soit donc, en résumant, trente minutes de voyage. Pas le temps de s'en lasser. Juste garder la faim, sans jamais atteindre la fin. Nice one !

Jean-Pierre Simard

Kool Keith / L'Orange Time? Astonishing! (Mello Music Group)

 
Le "Dune" de Jodorowski n'a pas pu se faire, mais sa B.O envisagée par Kurt Stenzel sort enfin.

Le "Dune" de Jodorowski n'a pas pu se faire, mais sa B.O envisagée par Kurt Stenzel sort enfin.

Les glaneurs de rêve en chasse

Les glaneurs de rêve en chasse