Nozomi Iijima : une vie de cochon

"Près de ma maison, la porcherie où les porcelets passent les six mois qui leur restent encore à vivre. Devant ma maison, il y a aussi l'étable où les vaches Holstein sont inséminées artificiellement sept fois dans leur vie pour produire du lait".  Un livre troublant de la photographe Nozomi Iijima sur nos rapports avec les bêtes de ferme.

Près de ma maison, la porcherie où les porcelets passent les six mois qui leur restent encore à vivre. Devant ma maison, il y a aussi l'étable où les vaches Holstein sont inséminées artificiellement sept fois dans leur vie pour produire du lait. En-dessous de quinze litres de lait par jour, elles ne sont plus considérées assez productives, et envoyées à l'abattoir. Une fois, pendant l'école primaire, les enfants de ma classe sont venus visiter ma ferme. Un d'entre eux m'a dit : "Pauvres animaux, j'ai pitié d'eux". Évidemment, j'ai répondu quelque chose comme : "Et toi, tu ne manges jamais de viande ?", mais au fond, j'étais d'accord avec lui. Ces animaux sacrifient leur vie pour que la famille puisse vivre. Mes parents ont une petite ferme au Japon; Rien à avoir avec l'élevage industriel. Nous aimons nos animaux. Que faire ? Un livre ? De photos ?

 Nozomi Iijima

"Scoffing Pig", édité par Yumi Goto, 2013.