DESIGN, STYLELa NuitBLESS

God Bless le design qu'on détourne de son objectif

DESIGN, STYLELa NuitBLESS
God Bless le design qu'on détourne de son objectif

Détourner la fonctionnalité des objets pour leur en attribuer une autre, poétique, c'est le pari du collectif Bless, afin de jouer avec les mécanismes de séduction du monde de la mode, tout en développant des stratégies formelles, esthétiques, économiques et médiatiques qui remettent ce monde radicalement en question. 

BLESS, N°53 Contenttenders hosts Liam Gillick, 2015 // Liam Gillick, Underground (Fragments of Future Histories), 2004 Technique mixte — 60 × 60 cm — Limité à 2 exemplaires // 104 pages — 20 × 14 × 1 cm — Édition spéciale limitée à 50 exemplaires numérotés et signés, recouverts d’une jaquette unique réalisée par l’artiste

BLESS, N°53 Contenttenders hosts Liam Gillick, 2015 // Liam Gillick, Underground (Fragments of Future Histories), 2004 Technique mixte — 60 × 60 cm — Limité à 2 exemplaires // 104 pages — 20 × 14 × 1 cm — Édition spéciale limitée à 50 exemplaires numérotés et signés, recouverts d’une jaquette unique réalisée par l’artiste

BLESS est un projet collaboratif évolutif fondé en 1997 par les stylistes et designers Desiree Heiss et Ines Kaag, qui définissent dans le cadre de leur travail une nouvelle profession personnalisée, celle du créateur spontané. Générant des produits singuliers dans les domaines de la mode, du design et de l’art — de la perruque en fourrure au T-shirt jetable — BLESS joue avec les mécanismes de séduction du monde de la mode tout en développant des stratégies formelles, esthétiques, économiques et médiatiques qui remettent ce monde radicalement en question, tout en proposant de nouvelles solutions pour le quotidien.

Le duo pense à l’usage domestique du livre d’artiste et du multiple en élaborant des objets tout à fait surprenants, comme le BLESS N° 53 Contenttenders. Jouant sur le double sens de « tender content » — dans le sens de « contenu fragile », mais en s’appuyant également sur la signification du verbe « tender », « offrir », elles imaginent un espace d’accueil offert aux œuvres. Quoi de plus doux qu’un coussin pour prévenir de la fragilité des productions d'une maison d’édition? BLESS propose ainsi des oreillers dont la fonction n’est pas de reposer la tête, mais d'intégrer l’œuvre dans la sphère de l’intime. BLESS l’accessoirise, le détourne et le transforme pour que ce dernier puisse accueillir le livre ou le multiple de la meilleure façon.