Short-cuts 37, par Nina Rendulic

Short-cuts 37, par Nina Rendulic

au bout de chaque semaine, ce(ux) que je retiens dans la réalité subjective du monde qui nous entoure

krajem svakog tjedna, ko/čega se sjećam u subjektivnoj stvarnosti svijeta oko nas


semaine du 3 / 10 / 16

"Je dois craindre des espoirs."

j’ai hanté les paysages de la nuit le toucher du vent dans les feuilles les fenêtres ouvertes qui invitent à… j’ai dormi dans le creux de toutes les paumes du monde parmi les plumes des oiseaux sauvages alors que… j’ai mangé la nuit et sur ma bouche mes lèvres mes dents rouges est désormais imprimé le mot tigre… j’ai ri à une vitesse constante à la crépuscule de toutes les lumières qui coulent, un film granuleux aux couleurs saturées qui… j’ai étouffé d’avoir eu trop d’avoir vu trop, les passants, les vitrines, les larmes sans odeur, deux caméras fixées à la hauteur du regard quand… j’ai pris peur dans la forêt des mots qui brillent de solitude, et ma peau n'est plus chaude et mes cheveux ne sont plus en sable comme... j'ai fabriqué des images imparfaites comme je-veux-me-taire-dans-tous-les-mots-de-ton-être (le temps les jugera trop...) j'ai hurlé avec mes yeux saccadés sur les nuages vides, besoin de sucre qui fait mal (je n'ai pas hurlé. je ne hurle jamais...) j'ai noyé l'enfant qui jouait dans mes poumons inspirant les paillettes de ses trois ans il ne... j'ai compté les lettres d-i-s-p-a-r-a-î-t-r-e dans le trop-plein d'une tristesse superflue à voix grave parmi les cœurs heureux des... j'ai existé dans les atomes des autres tandis que mon propre miroir est...

Nina Rendulic


Nina Rendulic est née à Zagreb en 1985. Aujourd'hui elle habite à 100 km au sud-ouest de Paris. Elle aime les chats et la photographie argentique. Elle vient tout juste de terminer une thèse en linguistique française sur le discours direct et indirect, le monologue intérieur et la "mise en scène de la vie quotidienne" dans les rencontres amicales et les dîners en famille. Vous pouvez la retrouver sur son site : ... & je me dis