Bert Stern et son port-folio psyché de Marilyn Monroe

Bert Stern et son port-folio psyché de Marilyn Monroe

Si Bert Stern est mondialement reconnu pour avoir effectué la dernière séance photographique avec Marilyn, une semaine avant son décès, c'est une toute autre dimension qu'il a abordé en donnant ce port-folio au magazine américain Avant Garde en 1968. Le psychédélisme.

Et cela faisait dire en juin 1968 au magazine Avant Garde les choses suivantes : "Des centaines d'artistes se sont raccrochés à Marilyn Monroe depuis sa mort, il y a cinq ans. De Dali à De Kooning, en passant par Linder, Rauschenberg et 38 autres qui lui ont rendu hommage à la galerie new-yorkaise Janis, en mai dernier

 … mais personne n'a été plus concerné par cette icône que Bert Stern, le photographe, que le destin a voulu être le dernier, à l'avoir approché. au Bel Air Hotel le 21 juin 1962. Ses images ont été publiées et republiées dans le monde entier.  Mais lui ne s'en est jamais satisfait car, dit-il : " Je n'ai jamais réussi à transcrire dans mes clichés ce que mon œil sentait d'elle à ce moment précis."

Et, pendant cinq ans, Stern a cherché à retranscrire ses sensations d'alors par d'autres techniques et procédés. A L'hiver 1967, il a enfin trouvé le compromis idéal ; une technique mixte associant la sérigraphie à la peinture fluo. Le résultat est là qui dépasse par ses couleurs pétantes les essais de sérigraphie de Warhol sur le même sujet, en l'éloignant du pop art pour le rapprocher de la peinture psychédélique d'alors.  Attention les yeux !