Chant Acier, l'usine écrite par celles et ceux qui la vivent

Chant Acier, l'usine écrite par celles et ceux qui la vivent

"Un lundi par mois, dans la salle de répétition du théâtre de Fos-sur-Mer, nous nous retrouvons pour écrire. Jeunes ouvriers postés, technicien de maintenance entré dans l’usine dès sa construction, deux femmes ingénieur, un syndicaliste. Exercices pour s’approprier la langue, et puis projeter cet outil sur la matière, le feu, les nuits, l’usure, la hiérarchie, les accidents, la vie. Mais la vie dans l’usine, l’usine comme poésie, comme affrontement. Non pas l’usine pour l’usine. Mais la retrouver depuis ces mots, leurs mots. "

François Bon

François Bon a, vu de notre côté, deux grandes choses pour lui : il est l'un des très rares écrivains en France à prendre au mot (et donc au sérieux) ce qu'on appelle aux États-Unis les ateliers de Creative Writing, qui réunissent des gens prêts à se se gratter /creuser /casser la tête devant ce jeu d'échecs qu'est la littérature, et en anime depuis des années, alors qu'il est de coutume ici, dans les milieux littéraires, de se moquer plus ou moins gentiment de cet effort collectif pour affronter les douleurs d'enfantement de ce que nous jugeons l'oeuvre singulière par excellence : l'écriture. Et l'un des seuls  (le seul ?) à se coltiner sans biaiser, entre autres par la publication de quotidiennes chroniques, écrites, vidéo, photo, depuis des années sur son site, Le Tiers livre, les conséquences, et possibilités, de l'irruption de l'internet dans nos vies, d'écrivains ou de lecteurs.  

Mille fois Jean-Luc Godard a appelé notre attention sur le fait que nous sachions pas (et ne voulions pas) filmer cet essentiel de la vie qu'est le travail. L'écrire, le décrire, en prendre le temps, le faire de A à Z sous la forme d'un abécédaire de la vie d'ouvrier sidérurgiste, se demander ce qu'est la prise de parole, voilà l'enjeu de Chant Acier. Nous vous recommandons de lire les pages qui suivent. Et changent de l'ordinaire.

 
Chant Acier - L'usine écrite par celles et ceux qui la vivent