ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Les Daltons font dans l'Objet Ancien

Les Daltons font dans l'Objet Ancien

Dans les années 80, les Daltons étaient des branleurs définitifs de la scène rock parisienne indépendante qu'ils arpentaient, au côtés des Wampas, Coranados et autres Soucoupes Violentes, en triturant le son du côté du rhythm'n'blues, comme des mods anglais d'une génération incertaine… Aujourd'hui, ils sont parfaits !

Aujourd’hui. Reformés depuis trois ans, ils sortent ces jours-ci un album,  Objet ancien, en CD et en vinyle. Plutôt que de rejouer le répertoire du passé, ils ont écrit des nouveaux morceaux et choisi de chanter dans la langue de Molière et de Nino Ferrer. Aujourd’hui, leur musique est marquée par le punk rock arty des années 70 et le début de la new wave (Jonathan Richman and The Modern Lovers, B 52’s, Feelies, Television, The Fall), et par quelques grands chanteurs français essentiels (Daniel Darc, Dashiell Hedayat, Les Olivensteins). Ils chantent dans un style parlé-chanté, avec des textes bizarres, émouvants et décalés, comme un écho hexagonal à Jonathan Richman, une de leurs idoles, dont ils ont adapté le «Pablo Picasso ». Humour noir et néons blancs.

Le disque. A leur image, Objet Ancien est un bric-à-brac sonique qui fait écho à l’époque. Manifeste précaire et jubilation à la Nino Ferrer quand ils marchent avec fierté dans Belleville (Costume de Merde ), réponse enthousiaste à la loi El Khomry (CDD), new wave terrorisée et amour obsessionnel (Les Armes), garçon qui aime s’habiller en fille pour une spéciale dédicace à nos amis de Civitas (Bottes Rouges), désir sonique d’avancer coûte que coûte, un livre de Philip K. Dick à la main, (Objet Ancien). Ombre daniel-darcienne quand ils décrivent la lutte intestine et métaphysique (oui !) entre deux frères (Ruisseau). Tout cela avec des guitares dissonantes marquées par le Velvet Underground et Television, Sonic Youth et Jon Spencer. Ouais.

   Le pitch. Les Daltons évoluent dans un espace-temps bien à eux. Dans cet univers parallèle coule une énergie à la fois ancienne et moderne. Comme de vieux bluesmen new wave, ils cherchent la formule magique, celle où le français pourrait être scandé de façon rock’n’roll et digne, sans jamais que cela sonne comme du rock français (bon courage, les gars !). Hey, ces mecs sont à la recherche du tempo perdu ! 

Les membres. Serdar Gündüz, guitare, et Patrick Williams, voix - les membres originels -, sont accompagnés par l’inestimable JB Kiwiboy à la basse (également membre des TV Guests), et par le très fin Constant Pop, batteur surdoué qui prouve que la valeur n’attend pas le nombre des années. 

Pas cyniques pour un sou, mais aussi affutés dans le son (belle prod!) qu'avec leurs textes ciselés et décalés, les Daltons réussissent l'album rock (pop-punk-garage-psyché-new wave) de cette fin d'octobre qui fleure bon une seconde Nuit de Cristal - l'époque, pas l'album, - vous suivez, là - . Revenus de tout, ils iront loin…

La chute. Comme ils le chantent dans « Objet Ancien » : « Tel Raymond Burr dans «L’Homme de fer»/J’avance sur ma structure légère/J’ai beau avoir les couilles par terre/Mais je résous tous les mystères ». Venez touchez le mystère avec Les Daltons !

Les Daltons Objet AncienPraksis Records

Claro et son anti-manuel du suicide

Claro et son anti-manuel du suicide

Le pouvoir de Facebook sur nos publications, et ses dangers pour nos idées

Le pouvoir de Facebook sur nos publications, et ses dangers pour nos idées