Cobby & Litten sortent tout juste de la mer : "C'est du brutal !"

Dans la lignée engagée et intense des Sleaford Mods, Steve Cobby & Russ Litten viennent de sortir un brûlot, intitulé My People Come From The Sea. Et le mordant duo de Hull fait fort entre voix prenante et beats techno. Urgence …

On connait le premier pour avoir été la moitié de Fila Brazillia, revenu d'un burn out et productif comme jamais depuis deux ans. Le second, Russ Litten, moins connu ici est l'égal d'Irvine Welsh pour Scream If You Want To Go Faster, Swear Down ou Kingdom, et une voix montante de la littérature anglaise. La paire est originaire de Hull, et leur rencontre a été explosive entre musique, politique, art et mots.

 

My People Come From The Sea est un assemblage cohérent qui combine sans effort deux disciplines : l'un lit ses histoires ( entre prose, poésie, fragments et souvenirs rassemblés) quand l'autre, DJ,  artiste et producteur émérite construit autour un fond musical non intrusif, mais essentiel, aussi minimaliste que techno-ambient.

Et cette combinaison fonctionne du feu de dieu. Les beats et la répétition de la musique tire l'attention vers les paroles qui sont à la fois poétiques et extraordinaires. Les spoken words de Littent (avec accent du nord) apportant mélancolie et spleen sur fond de déception de la situation politique actuelle, tout en ménageant imagination et humanité pour s'en sortir par l'humour.

Toutes les histoires sont centrées sur la manière dont les gens vivent durement aujourd'hui, comparé à la situation d'autres au début des années 80, faisant défiler une mère célibataire (Young Mother Hubbard) responsable de vol à la tire, ou encore un certain Arthur, disparu depuis 3000 jours qui retrouve le chemin du pub, quand d'autres délirent sur le démon de midi, les sniffeurs de colle ado ou de bien étranges vaisseaux spatiaux. 

Mais comme le formule Litten dans le morceau-titre : Et les habitants de Hull qui sont sortis de l'eau un jour, viennent des profondeurs, sont profonds et y nagent encore …  

Comme disaient les Tontons Flingueurs : "C'est du brutal !"

Jean-Pierre Simard

 

Cobby & Litten – My People Come From The Sea (FilthyBroke Recordings)