Coup double pour Apichatpong Weerasethakul

Coup double pour Apichatpong Weerasethakul

Quand le plus important cinéaste thaïlandais d'aujourd'hui s'aventure au théâtre, il y crée une performance à Paris pour le Festival d'Automne. Entrez dans sa Fever Room, là où planent des fantômes d'un autre âge et d'une autre culture, inspirée de son dernier long métrage Cemetery of Splendour. Et parallèlement, intégrale au Champo.

Blissfully Yours

Blissfully Yours

Figure parmi les plus magnétiques et novatrices du cinéma aujourd’hui, Apichatpong Weerasethakul, s’aventure ici au théâtre, avec une « performance-projection » librement inspirée de son dernier film Cemetery of Splendour. Jenjira, l’actrice fétiche du cinéaste, y incarne Jen, une femme au foyer qui doit subir une opération chirurgicale. À l’hôpital, ses rêves se mêlent à ceux de Itt, un soldat en sommeil, qui vient d’un pays dépourvu de lumière. Ailleurs, un groupe de jeunes gens s’aventure sur le fleuve Mékong. D’autres explorent une grotte comme l’habitat possible d’un futur incertain... Au fil d’une longue traversée des songes, chacun panse ses blessures, trouve dans le sommeil un refuge, ou le lieu d’une secrète résistance. Fever Room se déploie dans un temps crépusculaire, dans un espace aux confins de la réalité et du rêve, de l’obscurité et de la lumière.

Cemetery of Splendour

Cemetery of Splendour

Sur le plateau, les images filmées se fondent à la mise en scène, plongeant les spectateurs dans une expérience mentale et sensorielle qui désoriente autant qu’elle hypnotise. Poursuivant les résonances politiques de son dernier film, la pièce esquisse aussi le portrait d’un pays au bord de l’effondrement, en quête d’un avenir. Cette performance en intensité excède les frontières du cinéma pour nous immerger dans l’univers onirique et sensuel du cinéaste, dans un monde où des forces invisibles peuvent faire surface dans la réalité la plus prosaïque. Dans la caverne du théâtre, la magie prend, la fièvre gagne, les ombres une nouvelle fois prennent vie. Choc !

Cemetery of Splendour

Cemetery of Splendour

Apichatpong Weerasethakul- Fever Room du Sam. 5 au dim. 13 novembre - 1h40
Nanterre-Amandiers - 7 avenue Pablo Picasso 92000 Nanterre
Navette gratuite avant et après les spectacles
www.nanterre-amandiers.com

Et, parallèlement à la pièce aux Amandiers, le Champo offre une rétrospectiveintégrale :
LE CHAMPO – 51, rue des Écoles75005 Paris
Plus d’informations lilianesloimovits@gmail.com

Intégrale Apichatpong Weerasethakul - 2 au 8 novembre
Mysterious Object at Noon (2000) Présenté à Paris le 15 novembre 2001 au Festival d’Automne.
Blissfully Yours (2002) Prix Un Certain Regard Festival de Cannes 2002.
The Adventure of Iron Pussy (2003)
Tropical Malady (2004) En compétition officielle Cannes 2004 et Prix du Jury.
Syndromes and a Century (2006) En compétition officielle Venise 2006.
Uncle Boonmee Palme d’or du Festival de Cannes 2010.
Mekong Hotel (2012) Présentation en séance spéciale Cannes 2012.
Cemetery of Splendour (2015) Festival de Cannes / Un Certain Regard 2015.

Ainsi que l’Intégrale des courts métrages en quatre programmes.
Avec trois soirées-rencontres :
2 novembre 20h, Mysterious Object, suivi d’une rencontre avec Charles deMeaux (Anna Sanders Films), son co-producteur français et Pascale Cassagnau.
4 novembre 20h, (le film sera précisé ultérieurement) suivie d’une rencontre avec Apichatpong Weerasethakul
7 novembre 20h, Mékong Hotel, suivi d’une rencontre avec Pascale Cassagnau et la présentation de son livre numérique Apichatpong Weerasethakul, Une théorie des objets

Pascale Cassagnau,  Apichatpong Weerasethakul, Théorie des objets personnels ( Une esthétique de l’effet spécial) , Edition Trafik ( i-book), octobre 2016