Ouvrez grand les oreilles, André Minvielle est de retour et ça va saigner …

Ouvrez grand les oreilles, André Minvielle est de retour et ça va saigner …

Véloce de la diction, furieux de l'élocution, capitaine au long cours du sens à saute monton et des rebonds sur le beat, tel est le Palois André Minvielle, dont le dernier album 1Time réunit les fils autrefois dénoués par Bobby Lapointe, Claude Nougaro, Bernard Lubat et les Fabulous Troubadors.

Minvielle,  c'est comme une histoire de manivelle (en occitan ou presque) - et c'est beaucoup d'années de complicité avec la troupe de Bernard Lubat dont il est un des membres associés.
On l'a annoncé comme scatman émérite (il connaît son Babs Gonzales sur le bout des doigts de pied), il est aussi percussionniste et possède un étrange instrument sa "mainvielle à roues" concoctée spécialement pour lui par Jacques Grandchamp, un facteur d'instrument toulousain qui résonne autant bourdons que percussions quand sa voix s'égare dans le vent. Tiens, comme elle pourrait sur "Sacré Eole", par exemple.

Et, si chez lui tout fait son, quitte à  enregistrer le chant des crapauds près de chez lui la nuit et d'en faire un titre ( éponyme sur le disque) - rien n'empêche que, sur le fil il carde le son, avant le refiler par un autre biais. On citait Nougaro comme figure tutélaire revendiquée, mais il faut aussi parler de rap,  de vélocité - poussez-moi ce sens qui ne rentre pas dans le son, on va lui refaire son brushing pour qu'il sonne d'actualité - et là, on peut citer la créolisation du chant, avec un coucou au regretté Henri Salvador.

Enfin, l'héritier qu'est Minvielle a totalement assumé l'héritage du jazz et de la chanson française, celle tellement sûre d'elle qu'elle est au-delà des catégories (d'avant la classification en variété ou autre ) et qu'il ouvre bien des horizons sans rien demander à personne, aidé qu'il est par une bande se sabreurs de clichés qui le porte autant qu'il les fait avancer aux rythmes conjugués de sa voix et de son instrument.

A l'impossible des limites de la voix nul n'est tenu, il en a fait son quotidien, en français, en espagnol ou en occitan… 

Jean-Pierre Simard

André Minvielle  1 Time ( l'Autre Distribution )

Spectacle 1, 2, 3, NOUGA -> 7/10/16 à 21 h
Un hommage singulier au petit taureau des mots, Claude Nougaro le motsicien.
Babx : piano, voix Thomas DE POURQUERY : saxophone, voix et André MINVIELLE : percussions, voix
Studio de l'Ermitage 8 rue de l’ermitage - 75020 PARIS