ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Jimi Tenor, un nouveau Saxentric ?

Jimi Tenor, un nouveau Saxentric ?

Le caméléon finnois est de retour avec un album d'afro-beat assez séduisant. Après avoir trouvé sa voie au milieu des 80's en faisant du rock industriel, puis connu le succès chez WARP avec de la techno, il a décidé de n'en faire qu' à sa tête, passant de phases en phases de Sun Ra à Fela, avec un bonheur équivalent. Mais la Tenor touch reste présente. On l'aime pour ça !

Multi-instrumentiste et compositeur doué, Jimi Tenor est né à Lathie en Finlande en 1965. Musicien depuis son plus jeune âge, il apprend d'abord piano et saxophone avant d'intégrer Pallosalama à 16 ans. Un groupe à succès qui fait danser les personnes âgées. Passant par différents groupes de rock ensuite, il va finalement fonder Shamans en 1986. Un groupe dont la particularité est de développer les sons de Test Dept et d'Einstürzende Neubauten avec l'aide de Matti Knaapi, inventeur et graphic designer quiaide Jimi à concevoir de nouveaux instruments singuliers : le Vera (trombone automatique), le Sirkka (une drum machine de très grand format), le Melukone (une machine à faire des bruits) et The Liberace (un résonateur ne aluminium). Ils sortiront ainsi l'album intitulé Total Capacity 216,5 l qui assure un rock aussi martelé que sauvage, pas loin de celui de Birthday Party, en fait, mais moins blues,  la fureur sans la mystique !

Plus tard ,la période WARP le verra passer par de nombreux succès dont la magnifique adaptation du Caravan d'Ellington sur l'album Intervision en 1997.

Mais bientôt lassé par les limitations du genre, pour lui qui pense écriture orchestrale, il va partir à rebours, s'installer longtemps à Barcelone et, tout naturellement se tourner vers un mélange deux temps, celui de Sun Ra ou de Pharoah Sanders : jazz et galaxies ; puis encore plus groovy, celui de l'afro beat. On en est là aujourd'hui avec un type qui était bien plus passionnant sur scène quelle que soit la période envisagée que sur album, mais qui semble ici avoir trouvé le rythme de croisière qui lui convient à plusieurs. Grand générateur de boucles et de groove, l'afro beat de Baby Pharaoh en est la recette idéal, recette qu'il pousse ici vers un certain psychédélisme (Cap de Creus) de la plus belle eau, en le tirant des fois vers le Brésil. On applaudit et on vous conseille ses chatoiements, parfaits pour un hiver où l'électronique n'est jamais loin.

Jean-Pierre Simard

Jimi Tenor - Saxentric - Herakles Records

Diana Michener et ses Anima-Animals

Diana Michener et ses Anima-Animals

Bienvenue en hétérotopie avec Marie-Anita Gaube

Bienvenue en hétérotopie avec Marie-Anita Gaube