ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Toute littérature est assaut contre la frontière.

Toute littérature est assaut contre la frontière.

En (c)ouverture, texte de Franz Kafka, photo de Gohar Dashti

 

L'air du temps

Léonie Pernet / Two Of Us

Le haïku sur la tête

Sur mon chapeau de jonc
plop !
c’était un camélia.

Taneda Santoka

L'éternel proverbe

Main et main, une maison d'homme est construite ;
Estomac et estomac, une maison d'homme est détruite.

 Proverbe sumérien

La phrase qui parle

« Quand vous écrivez: "Je suis dans une grande ville", tout le monde sait ce que c'est. Vous n'êtes pas obligé de remonter à Adam et Ève, "Il y a des voitures, et il y a plus de gens qu'à la campagne, et on y met de l'essence pour qu'elle s'échappe par derrière, et ça roule". Tout ça est superflu. Il suffit simplement que vous disiez: "Il monta dans la voiture, alla à la conférence, le gouvernement était renversé, et ce fut la fin du monde". Terminé. Tout ce qu'il y a entre est sans aucun intérêt.»

Thomas Bernhardt, Entretiens avec Krista Fleischmann

La tragédie brésilienne : le capitalisme n’a jamais été intéressé par la démocratie

La tragédie brésilienne : le capitalisme n’a jamais été intéressé par la démocratie

Detroit : des photos d'une ville abandonnée comme avant-goût de notre ruine

Detroit : des photos d'une ville abandonnée comme avant-goût de notre ruine