L’odeur du gasoil à la frontière syrienne (4/6), par Sébastien Ménard

L’odeur du gasoil à la frontière syrienne (4/6), par Sébastien Ménard

4.

Pour cette fois on avait négocié un taxi ou bien un bus — non c’était un taxi et à la gare routière où il nous avait pris c’était pour nous enfler de plusieurs dizaines de dollars — c’est vrai qu’on n’imaginait pas que c’était à quoi – quatre-vingt bornes en fait — plein Ouest — et pour aller là-bas c’était la même règle tu vas pas où tu veux comme tu veux sans qu’on soit d’accord.

À la frontière il y a des bagnoles calcinées des tanks à l’arrêt sur les murs il y a des slogans des mots en bleu en rouge peints à la bombe — il y a des impacts de balles et des types qui vendent des clopes en criant sous le soleil — il y a des bus qui attendent en crachant des nuages noirs il y a des types qui accélèrent dans leur grosse tire des gars en treillis qui marchent avec un fusil sous le bras — il y a encore des types qui vont avec des liasses de dollars dans les mains sans doute pour les changer d’autres qui vendent des tickets de loterie et ceux qui servent du thé — alentour la poussière recouvre le tout c’est jaune.

On prend les passeports on va dans le poste et le type nous regarde sans bouger il ne parle presque pas — il sourit pas vraiment en fait on attend le type il est debout sué appuyé sur ses bras et son pistolet posé sur le bureau rien ne bouge — il regarde quelques pages dans le passeport et il le repose il en prend un autre il met un coup de tampon et il nous regarde — il y en a deux ils allument une clope et mettent un billet pas grand chose cinq dollars peut-être entre deux pages et le type il met un coup de tampon sur tous nos passeports en souriant.

Après on monte dans le taxi ça doit être une grande Mercédès blanc crasse et le chauffeur il rit il nous dit maintenant on va voir les restes de la guerre et il rit et nous — on a nos gueules contre les vitres.

Sébastien Ménard, vendredi 18 avril 2014

L’odeur du gasoil à la frontière syrienne (3/6)

L’odeur du gasoil à la frontière syrienne (2/6)

L’odeur du gasoil à la frontière syrienne (1/6)


Sébastien Ménard écrit en continu sur le site diafragm.net. Vous pouvez également le retrouver sur Twitter @SebMenard. Et découvrir sonlivre Soleil gasoil  sorti chez Publie.net