Sorcière, par Kenny Ozier-Lafontaine
© Claire Morel

© Claire Morel

Elle dit, qu'il faut lui expliquer longtemps, pour qu'elle comprenne vite, très longtemps, très vite, elle comprend bien, donne un pas dans le vide, rien, elle touille avec les yeux, avec ses cuisses, dans le sang, dans le bruit, on ouvre, elle donne un pas, un autre, elle entre, glisse dans la poche creuse et cristalline, miroir aux alouettes grenadine.

Elle dit, je saigne, mais elle s'adresse aux mouches, elle ne dit plus rien, mais saigne, on ouvre encore, encore un peu, un peu plus, elle reste au seuil, elle saigne, elle ne dit rien ou presque, on croit entendre quelqu'un ou quelque chose sur sa peau, elle saigne, mais ne le dit pas, presque plus, elle ne saigne pas, elle rêve.

Elle dit, qu'avec une pioche et une étoile, elle le dit, avec une brosse et une chemise, elle dit, qu'avec une pioche et une étoile on peut, elle le dit avec une brosse dans la main droite et une chemise dans la gauche, elle dit, qu'avec une pioche et une étoile on peut éteindre la nuit, éteindre le sang qui enfle dans la gorge, elle se prépare, on l'attend.

Elle dit, que la mort était là depuis l'début, qu'il y a des trous dans son ventre, des trous dans son ventre d'enfant, elle dit qu'elle est pleine de trous, de toute façon, elle ne le dit pas, personne n'entend jamais, elle pleure, vadrouille, frappe, pioche dans son ventre, viande et paillettes, la viande est tendre, elle dit qu'elle veut tout, exclusivement tout, la viande et les paillettes.

Elle dit, merde au chien, entre ses cuisses le sang s'agite, elle souffle sur des braises pour appeler la mort, le bruit des cathédrales dans sa bouche effraye les passants, elle dit adieu, on lui sourit. On l'entend maudire, chanter, des cendres dans la bouche, elle caresse la misère, engluée au caniveau d'une autre tendresse.

Kenny OZIER-LAFONTAINE

© Vincent Lefèbvre & Kenny Ozier-Lafontaine

© Vincent Lefèbvre & Kenny Ozier-Lafontaine


  • Kenny OZIER-LAFONTAINE (parfois Paul Poule) est poète, plasticien, vidéaste, né pour la première fois à Fort-de-France, Martinique.
  • Claire MOREL, plasticienne, travaille sur le lien entre soi et les autres, soi et les autres soi, soi et son soi-même. Retrouvez son blog ici.
  • Vincent LEFÈBVRE n'existe pas. Son site, oui.