Destruction de Cizîr : les communiqués copiés-collés de l'armée turque du Figaro

Destruction de Cizîr : les communiqués copiés-collés de l'armée turque du Figaro

Cizîr est en ruine…
« Cizre est nettoyée des terroristes du PKK » publient des médias mainstream français.

Ces unes là, ces communiqués en copier collé assortis d’un vague commentaire, on les attendait…

Si l’état-major le dit…

Une partie de la presse européenne fait des copier-coller de l’AFP. L’AFP elle même diffuse les infos « prêtes à digérer » servies par l’AA (Anadolu Ajansi). L’AA joue les haut-parleurs du régime et transmet même les communiqués écrits de la main de l’armée, puisque les journalistes ne pouvaient pas accéder sur les lieux, lors des affrontements… C’est comme ça pour le Figaro, entre autres : « La Turquie expulse le PKK de Cizre ». Cela doit leur rappeler sans doute le bon vieux temps de la guerre d’Algérie.

Au cas où, nous rappelons à ces organes de presse que de journalistes, des vrais, risquent chaque jour les arrestations pour s’entêter à prendre des témoignages et des images malgré tout. Nous rappelons aussi que les arrestations, suivies de menaces de poursuites pour « complicité terroriste », sont quotidiennes. Il serait bien aussi de défendre ses confrères, turcs, kurdes, européens et même français, à qui cela arrive, plutôt que de se faire « la voix de son maître » ici.

Et là, pour celles et ceux qui nous découvriraient, ne partageons plus sur les réseaux sociaux ces « pseudo nouvelles » farcies de communiqués copiés-collés sous prétexte que ces  « vu dans le Figaro ou d’autres du même acabit » seraient plus fiables ou plus « sérieux ». Fort heureusement, il ne manque pas d’autres sources, nombreuses même, sur le net ou papier, et nous en reparlerons dans un autre billet.

Pour mémoire, voici les « résultats » partiels du « nettoyage » et des « expulsions ».

Cizîr est en ruine.

Il y a une dizaine de jours, le magazine  Siyasi Haber publiait cette vidéo de Sur, quartier de Diyarbakir.

Nous ne doutons pas qu’une majorité de journalistes, et nous en connaissons, et pas des moindres, même dans ces conditions de censure, d’empêchement, prend du recul sur les « communiqués officiels » et recoupent, cherchent, ou vont chercher eux même l’information.

Nous ne leur demandons pas la « subjectivité » assumée du Pays des chats. D’ailleurs cette « subjectivité » suppose de vérifier, recouper, traduire, toutes les sources, ou prendre témoignage direct, même pour nous. Nous y rajoutons simplement notre regard libertaire et félin.

On n’en demande pas tant à la presse mainstream, juste faire au moins la première partie du travail, avant de le soumettre à lecture. A moins qu’il ne s’agisse de participer au grand « nettoyage » des traces des crimes qui se commettent… Non… Le bras d’Erdogan n’irait pas jusque là ?

KEDISTAN

Un web magazine à l’esprit original et libertaire qui traite de l’actu du Moyen Orient en général, de la Turquie en particulier, des chats, et de culture subméditerranéenne. Et chaque fois pour moitié d’humanité, femmes et hommes.