ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

La chanson de James Bond à laquelle vous avez échappé

La chanson de James Bond à laquelle vous avez échappé

La prise de décision absurde d'un consultant musical pour le thème de Tomorrow Never Lies nous a privés d'un titre de Pulp déjà enregistré pour le film.

En réfléchissant a deux fois, quoiqu’une suffirait, Pulp, au sommet de sa gloire en 1997,  aurait été le candidat parfait pour signer le thème d’un James Bond. Mais l’histoire ( et le producteur) en ont décidé autrement. Contacté par la production pour présenter un thème collant au sujet de la seconde apparition en OO7 de Pierce Brosnan, Pulp écrivit une version d’un « Tomorrow Never Lies » . Problème, le film ayant changé de titre en « Never Dies », on leur préféra le médiocre titre éponyme de Sheryl Crow.

Jarvis Cocker auquel un site de fan de Bond posait la question répondit ceci : «  Ca a été fou, à la manière d’American Idol, la production avait demandé à neuf participants de concevoir un thème pour le film. Ils ont écouté les neuf pistes du « Tomorrow Never Lies », et décidé un mercredi qu’ils prendraient leur décision, deux jours plus tard. Et j’ai vraiment eu les boules, en apprenant ensuite que la version de Sheryl Crow était retenue.… » Sérieux, quel crétin aux manettes a pu commettre cette bévue ?

Finalement, le titre a atterri en face B du single « Help the Aged », leur dixième top ten consécutif et figure dorénavant dans les bonus de la réédition du CD This is Hardcore de 2006.
La version présentée ici se contente de simplement zapper Sheryl Crow pour y faire figurer Pulp. Et inutile de dire que ça aurait vraiment fait un malheur…


(Richard Metzger/Dangerous Minds)

Gilles Bernard Vachon et la poésie de combat

Gilles Bernard Vachon et la poésie de combat

Matalo, le western total psychédélique

Matalo, le western total psychédélique