ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

Les objets du désir de M.J. ont-ils une âme ?

Les objets du désir de M.J. ont-ils une âme ?

Neverland/Never Land/N'atterrissez jamais! Le vestiaire de M.J. a naturellement été vendu aux enchères. Inutile d'en dire long sur une histoire de faillite que tous connaissent déjà. Nous restent les photos prises à Neverland par Henry Leutwyler. Comme nous avons tous, les uns et les autres, des désirs d'objets, et, pour certains, des fétiches d'objets, qui se confondront pour toujours avec nous dans les mémoires, jusqu'à nous évoquer pour ceux qui nous aimaient, ces images de chaussures Capezio et de gants Swarovski qui ne danseront plus le "moonwalk" et ne désigneront plus le ciel peuvent nous toucher. Le surmoi est souvent d'abord un sur-vêtement, et c'est vrai même des plus anarchistes, ou des plus rebelles à la consommation, ou des plus frugaux. Pourquoi désirons-nous des choses? Que leur transmettons-nous de notre être? Par quelle opération une magie s'opère, qui fait d'une écharpe un objet qui nous résume? Nous n'avons aucune réponse à cette question - enfin, aucune qui soit bien originale. Ces chaussettes sont si humbles qu'elles deviennent un cri perçant : regardez-nous être plus que ce que nous avons l'air d'être! J'aime beaucoup ces chaussettes de M.J., plus encore que ses gants en trois couleurs.  

Ces photos de Neverland Lost sont l'objet d'un livre de Henry Leutwyler, et d'expositions qui finiront bien un jour par passer près de chez vous. 

 
Manoteca : une porte ouverte sur l'imagination et l'unicité

Manoteca : une porte ouverte sur l'imagination et l'unicité

Olivier Apprill et Armelle Ritter, la beauté de l'objet-livre

Olivier Apprill et Armelle Ritter, la beauté de l'objet-livre