L'Afrique du futur entre croyances et défaillances historiques

L'Afrique du futur entre croyances et défaillances historiques


Passée de l’anthropologie aux arts visuels,  Kapwani Kiwanga travaille sur des zones inexplorées entre fiction et documentaire, science et magie, politique et poétique.


La méthode de Kapwani Kiwanga consiste à créer des systèmes et des protocoles qui agissent comme des filtres à travers lesquels elle observe les cultures et leurs capacités de mutation. Ses projets donnent lieu à des installations, des vidéos, des œuvres sonores ou des performances. Sa pratique interroge des notions telles que l’afro-futurisme, les luttes anticoloniales et leur mémoire, ainsi que les cultures populaires et vernaculaires.

Kapwani Kiwanga, Afrogalactica : Un abrégé du futur, 2011-2012 © Kapwani Kiwanga

Kapwani Kiwanga, Afrogalactica : Un abrégé du futur, 2011-2012 © Kapwani Kiwanga

A la Ferme du Buisson, elle déploie un ensemble de pièces existantes et trois importantes installations inédites. Mêlant matériaux et réflexions liés à l’économie, l’agriculture, la magie, l’anthropologie ou la muséographie, ellecontinue ses recherches menées au Jeu de Paume et à la South London Gallery autour des systèmes de croyance, et des trajectoires pré et post indépendance en Tanzanie.

Ce projet articule deux recherches : la première autour des pouvoirs magiques prêtés aux plantes dans des situations de résistance politique et sociale ; la seconde autour du concept d’Ujamaa qui fut à l’origine du socialisme panafricain développé par le Président Nyerere en 1967 avec   la Déclaration d’Arusha, son plan de développement spécifiquement africain qui a constitué la base du socialisme tanzanien. Il est caractérisé par quelques éléments clés, comme le fait par exemple qu'un individu ne se construise qu'à travers la société ou la communauté à laquelle il appartient. Un concept fondé sur l’alliance de deux termes « u » pour abstraction et « jamaa » pour communauté, famille élargie ou société.

Kapwani Kiwanga, vue de l’exposition « Maji Maji », 2015, Jeu de Paume

Kapwani Kiwanga, vue de l’exposition « Maji Maji », 2015, Jeu de Paume

À travers des installations organiques, des vidéos, des pièces sonores et performatives, Kapwani Kiwanga nous dévoile son travail autour des systèmes de croyances, qu’il s’agisse de pouvoirs surnaturels ou d’utopie politique. ; où elle remet en question la capacité à vouloir croire, malgré les faillites historiques à répétition, à des formes de résistances possibles.

Site de l’artiste : ici

Kapwani Kiwanga - Ujamaa -> 26/10/16
A la Ferme du Buisson - Allée de la Ferme Noisiel 77186 Marne-la-Vallée
www.lafermedubuisson.com