ENTRÉE DES ABONNÉSMember Login
Me connecter
Bienvenue, (First Name)!

Oublié? Show
Log In
Enter Member Area
Mon Profil Pas abonné? Inscrivez-vous Log Out
Sentry Page Protection
L'Autre Quotidien

Mode d'emploi

L'Autre Quotidien se lit en tournant les pages comme un journal . Utilisez les flèches à gauche et à droite de l'écran. Pour naviguer rapidement dans le site, cliquez l'icône menu. Le lien Archives vous donnera un accès direct aux grandes catégories du journal (Actualités, Art, Livres etc). Cliquer sur Aujourd'hui ramène au numéro du jour. Et voilà. C'est simple.

La p'tite morte, par Kenny Ozier-Lafontaine

La p'tite morte, par Kenny Ozier-Lafontaine

© Gabriele Gabri

© Gabriele Gabri

Une p'tite morte. P'tite sardine p'tite fille p'tite prière si petite la p'tite la chose qu'elle serait petite quenotte d'une petite bouche m'étonnerait pas. Pourtant ça grouille et grouille sec ! ... de vieux rat d'sous sa jolie jupe, rose et jaune à frange la p'tite jupe, oui, les beaux bracelets à paillettes, les couettes et culotte de p'tite fille s'en r'mettront pas, faut pas mentir, ses yeux non plus déjà, ont plus la forme des cerises. Sur son ventre, sa gorge blanche, ça file sec, oui, y en a un qu'c'est un gros rat, et les autres qu'c'est pareil, i'font qu'la becqueter toute manière, la grignotent ses nattes, et la grignotent ses cuisses, la viande, oui, la grignotent ses yeux, bouffis comme des cochons. Restera bientôt que couic ! ... de la p'tite. que pouah ! ... que rien, nada, pouah, et puis tant pis ! ... oui, que restera p'tet' sa vieille image dans ma vieille tête.Ville puante, vieille pute, bref, murs gris, les nerfs, la fiente chaude, les pigeons qui jouissent, ville crade, tout qui baigne, berk ! ... et ça, oui, les carottes cuites.

Kenny OZIER-LAFONTAINE

© Vincent Lefèbvre & Kenny Ozier-Lafontaine

© Vincent Lefèbvre & Kenny Ozier-Lafontaine


  • Kenny OZIER-LAFONTAINE (parfois Paul Poule) est poète, plasticien, vidéaste, né pour la première fois à Fort-de-France, Martinique.

  • Dessin : Gabriele Gabri

  • Vincent LEFÈBVRE n'existe pas. Son site, oui.

 

A peine on oublie, par Emmanuel Delabranche

A peine on oublie, par Emmanuel Delabranche

Grèce : comment soigner en temps de détresse ?

Grèce : comment soigner en temps de détresse ?