La Nuit

Le BAL repense l’Histoire et les images, à l’école même.

La Nuit
Le BAL repense l’Histoire et les images, à l’école même.

Lancement de la plate forme Ersilia et vernissage et découverte des créations des jeunes de la fabrique du regard, ce jeudi de 9 à 14 h. au BAL. L'occasion de découvrir les films, publications, journaux, web-documentaires, produits pendant l’année dans le cadre des programmes regards croisés, mon journal du monde, mon œil ! et l’image en partage.

Le thème de 2016 était "Repenser l’histoire : Qui l’a écrite ? Quel rôle l’image peut-elle jouer dans notre perception  ? Comment s’intégrer dans une histoire en cours, s’inclure dans une histoire collective ? Comment, par l’image, faire advenir une histoire de la marge ? Comment devenir acteur d’une histoire, de son histoire ?"

Cette année 1 900 écoliers, collégiens et lycées issus de 70 établissements de 6 académies se sont emparés de la thématique Repenser l’histoire commune à l’ensemble des ateliers. Accompagnés de leurs enseignants et des équipes référents, ils se sont immergés dans le sujet avec la collaboration active de 65 artistes et professionnels de l’image invités. Au travers d’ateliers de création, de rencontres avec des professionnels, de projection de films, de visites d’expositions, ils ont investi ce thème par la réflexion, leur esprit critique et leur créativité le champ des possibles et ont activé leurs récits potentiels, citoyens et singuliers.

mjm_college_voltaire_1.jpg

Repenser l’histoire au BAL du 12 mai au 14 mai 2016 6, Impasse de la Défense 75018 Paris
Entrée libre : jeudi et samedi de 11h à 22h et vendredi de 12h à 20h -> Vernissage jeudi 12 mai de 11h à 14h + Lancement de la plate-forme ERSILIA à 9 heures (www.ersilia.fr)

ERSILIA est une plateforme numérique d’éducation à l’image destinée aux enseignants du second degré, aux collégiens et lycéens, et aux artistes travaillant en milieu scolaire. Son but premier : penser en images un monde d'images. C’est aussi l’expérience créative de savoirs par leur mise en réseau, l’impulsion de pratiques collaboratives et la constitution d’une communauté en acte. En réponse à ce constat ainsi qu’à la demande accrue provenant du terrain (jeunes, enseignants, artistes), nous avons conçu ERSILIA.

Cette plateforme numérique d’éducation à l’image met sur un pied d’égalité jeunes et adultes.  Elle est le fruit d’une recherche de 3 ans menée par l’équipe du BAL/LA FABRIQUE DU REGARD, nourrie par 8 ans d’expérience sur le terrain avec 900 enseignants, 16 000 jeunes et plus de 300 artistes. Son but premier est de penser en images un monde d’images. Etablir des liens entre les différents types (art, presse, science, publicité, etc.) issus de différents contextes (presse, internet, musée, salle de projection, espace public, etc.).  
Cet outil innovant propose des ressources inédites pour saisir les enjeux et profonds bouleversements qui traversent notre société. Pourquoi, pour qui, dans quels contextes sont produites les images ? Comment sont-elles diffusées et reçues? Comment changent-elles notre façon de voir le monde ?

L’initiative entend toucher plus de jeunes, d'enseignants et d'artistes, en ciblant particulièrement les publics isolés et défavorisés (zones rurales, zones d’éducation prioritaire, quartiers politique de la ville). Depuis 3 ans, élèves, enseignants et artistes participent à l’aventure d’ERSILIA. Leurs tests et retours d’expérience ont accompagné l’évolution du projet à chaque étape et en constituent l’ADN.

Ainsi l’expertise pédagogique des enseignants et spécialistes a alimenté le travail sur le contenu et la navigation en dialogue avec l’apport des artistes de La Fabrique du Regard, familiers des pratiques numériques. Les élèves des classes de terminale et de brevet métiers d’art du lycée Eugène Hénaff à Bagnolet, et leurs enseignants Anne Froment et Richard Manière avec l’implication de Pascal Fourestier, proviseur, ont participé à la conception d’ERSILIA depuis ses débuts.