Short-Cuts 20, par Nina Rendulic

Short-Cuts 20, par Nina Rendulic

au bout de chaque semaine, ce(ux) que je retiens dans la réalité subjective du monde qui nous entoure

krajem svakog tjedna, ko/čega se sjećam u subjektivnoj stvarnosti svijeta oko nas


Nina Rendulic

Nina Rendulic

Semaine du 30 / 5 / 16

Mrs. Dalloway said she would buy the flowers herself.

Quand elle est triste, elle s’achète des fleurs. Trois bottes de pivoines pour le prix de deux. Détrempées par la pluie qui coule sans cesse depuis dimanche midi. Des pourpres, des blanches et des roses. Il est 18h50. Le mouvement du soleil est invisible. Le ciel existe-t-il encore ? Elle a oublié le ticket du nettoyage. La tristesse n’est pas une option. La tristesse ne devrait jamais être une option. Car le temps passe. Les saisons changent. Les gens changent. Les carpes dansent sur les trottoirs et les chats hurlent de terreur. Le changement de perception est le pire. Elle a acheté 250 grammes de framboises pour 4 euros. Non, le pire ça sera toujours l’injustice. Non, le pire ça sera toujours de ne pas pouvoir faire ce que tu penses pouvoir faire. Non, le pire ça sera toujours… Elle a mal au ventre. Elle a mangé un paquet entier de bonbons Haribo. Afin de concevoir l’être humain dans l’espace-temps, quelle est la taille du contexte optimal ? Où se situe la frontière, mathématiquement mesurable, au-delà de laquelle la conceptualisation de l’ensemble devient impossible ? Ses paupières sont lourdes et sur les façades luit l’humidité urbaine. La nature casse les ponts. Mardi, elle a oublié un mot de sa langue. Sa langue qui retourne du vin rouge et en fait des vagues dans la bouche. Les pivoines seront belles en images. Elle a pris goût aux fleurs mortes. Ne pas avoir peur de monstres dans le noir. Immobiliser son esprit. Dans l’air flotte une odeur de bois pourri. Elle marche d’un pas décidé. Les voyous la dévisagent. Elle ne se retourne jamais, jamais. Six jours sans soleil. Sans soleil. Cent soleils. Le temps météorologique pèse sur le temps chronologique.

Un homme de 74 ans a tenté de traverser un champ inondé à cheval. Il s’est noyé.


Nina Rendulic est née à Zagreb en 1985. Aujourd'hui elle habite à 100 km au sud-ouest de Paris. Elle aime les chats et la photographie argentique. Elle vient tout juste de terminer une thèse en linguistique française sur le discours direct et indirect, le monologue intérieur et la "mise en scène de la vie quotidienne" dans les rencontres amicales et les dîners en famille. Vous pouvez la retrouver sur son site : ... & je me dis