Short-Cuts 29, par Nina Rendulic

au bout de chaque semaine, ce(ux) que je retiens dans la réalité subjective du monde qui nous entoure

krajem svakog tjedna, ko/čega se sjećam u subjektivnoj stvarnosti svijeta oko nas


semaine du 8 / 8 / 16

Plus loin que le premier lit de la première chambre (plafonds hauts, papiers peints écarlates, boiserie dorée). Plus loin que le cercle des parcs. Les marronniers les façades délavées les vitrines aux confiseries interdites. Plus loin que les îles. Odeur des pins. Roches arides. Goût du sel sur les jambes. Moutons. Soleil. Traverser la frontière sous les bombes. Puis revenir. Plus loin que le centre pour casser les habitudes. Plus loin que la terre. Le corps. La mémoire. Les images déformées par l’amour des lieux. La vue est immense sur l’horizon. Et le monde est petit. Le monde est tellement tellement petit.

 

"Elle demande une indication pour se perdre."

Elle brille doublement. Les écailles verdâtres sur ses avant-bras.

Elle allume une mèche de ses cheveux blancs. L’odeur du violon et de trois oranges.

(son sourire dans tous les trains de nuit du monde : un bruit assourdissant)

Elle peut mais ne veut pas.

Elle observe la bataille entre ses phalanges et les mots.

(quatre assiettes en porcelaine (trois petites une grande). un collier de perles en verre. des plumes (inventées). un chat. du miel de sauge. de la poussière dans les fentes. de l’humidité. du papier jauni en langue étrangère. l’odeur du pain cuit (j’exagère). une nouvelle orchidée en fleurs. deux stylos-plume sans encre. encore.)

Elle se fait reine de ce qu’elle connaît. La complexité des ombres et des lumières.

Nina Rendulic


Notre chroniqueuse Nina Rendulic est née à Zagreb en 1985. Aujourd'hui elle habite à 100 km au sud-ouest de Paris. Elle aime les chats et la photographie argentique. Elle vient tout juste de terminer une thèse en linguistique française sur le discours direct et indirect, le monologue intérieur et la "mise en scène de la vie quotidienne" dans les rencontres amicales et les dîners en famille. Vous pouvez la retrouver sur son site : ... & je me dis