Short-cuts 36, par Nina Rendulic

Short-cuts 36, par Nina Rendulic

au bout de chaque semaine, ce(ux) que je retiens dans la réalité subjective du monde qui nous entoure

krajem svakog tjedna, ko/čega se sjećam u subjektivnoj stvarnosti svijeta oko nas


semaine du 26 / 9 / 16

"Make yourself important. Make yourself important."

 

frappe, frappe avec ta sérénité bleue liquide, avec tes certitudes et incertitudes, frappe avec tes ouvertures, toutes tes ouvertures, casse avec tes dents tes lèvres tes sourcils, détruis frappe ne laisse rien derrière. l’odeur du sable sur l’autre hémisphère, le linge qui sèche sur le balcon c’est fini, fini, maintenant griffe avec ta complaisance avec ta vie tranquille avec tes angoisses et tes illusions, entaille les images parfaites puis épuise-les en douceur et écrase les orties sur ton chemin. mords avec tes mots (tes mots se dissolvent dans les reflets des arbres), défigure avec tes phrases, noie, noie tout avec l’attente et les fugues, fugues imaginaires et épuisantes, déchire avec ton insécurité posée et dépeuplée, brise le verre en cas d’urgence, cas d’urgence, cas d’urgence… remue avec la lame de tout ce qui t’est familier, étrangle avec tes ongles et tes ailleurs, écorche avec ta peur intouchable, secoue fort les regards immobiles les rêves dont tu ne te rappelles jamais les silences que tu adores, secoue, secoue avec tes entrailles et broie avec les sons les sens le sens que tu te refuses. tu es calme ton âme est opaque c’est insupportable

*

Ha sido golpeado con algo duro, probablemente redondeado

Nina Rendulic


Nina Rendulic est née à Zagreb en 1985. Aujourd'hui elle habite à 100 km au sud-ouest de Paris. Elle aime les chats et la photographie argentique. Elle vient tout juste de terminer une thèse en linguistique française sur le discours direct et indirect, le monologue intérieur et la "mise en scène de la vie quotidienne" dans les rencontres amicales et les dîners en famille. Vous pouvez la retrouver sur son site : ... & je me dis