L'info debout ! L'Autre Quotidien tagge l'actualité

L'info debout ! L'Autre Quotidien tagge l'actualité

TEMER DEHORS ! 

Un édito hué en chœur par la foule qui assistait à l'ouverture des Jeux Paralympiques (à nos yeux bien mieux que les autres) de Rio.

 
 

On n'est pas tout seuls ! L'autre revue de presse

Apple : quatorze années de violation des droits des travailleurs en Chine

Alors qu'Apple se prépare à commercialiser son iPhone 7, des abus sérieux sont une nouvelle fois signalés dans les usines de ses fournisseurs chinois, comme Foxconn ou Pegatron. Comme le montre une analyse réalisée par le média américain TruthOut, cela fait au moins quatorze ans que les ONG signalent ce type de problèmes dans la chaîne d'approvisionnement d'Apple, et quatorze ans que la marque à la pomme promet d'y mettre bon ordre. Les années passent et rien ne change. A lire dans l'Observatoire des multinationales.

Telefonica veut faire payer Google et Facebook pour les données

Le groupe espagnol de télécoms Telefonica se positionne dans la bataille pour les données des usagers, une mine d'or, espérant offrir à ses clients la possibilité de faire payer les géants du net comme Google ou Facebook l'accès à leurs données. La multinationale espagnole, un des cinq plus grands opérateurs de télécommunications dans le monde, met au point une plateforme technologique qui "rassemblera toutes ces données pour les mettre à disposition des clients" afin qu'ils décident s'ils souhaitent ou non les partager, a expliqué mardi un porte-parole de la compagnie à l'AFP. Telefonica espère être prête à offrir ce service en 2017. A lire dans La Tribune.

Fraude bancaire : Une carte sur 3 piratée dans le monde

Les résultats d'un sondage mené par ACI Wordlwide font froid dans le dos : un détenteur de carte bancaire sur trois dans le monde a été victime d'au moins une fraude bancaire ces cinq dernières années, après quoi 40% des titulaires touchés ont commencé à délaisser leur compte victime de l'attaque. A lire dans Undernews.

Si vous êtes le produit, ce n'est pas gratuit

"Le modèle économique « publicité contre fausse gratuité » est devenu tel qu'il remet en cause un tas de libertés fondamentales, si galvaudées de nos jours, comme la liberté d'expression (il faut que l'espace publicitaire reste assez propre pour attirer les annonceurs, cachez ce sein qu'ils ne sauraient voir), ou comme la vie privée (les publicitaires vont là où l'audience est la plus grande, donc les plus grands gagnent beaucoup plus de fric que les autres, donc deviennent encore plus grands, et finalement assez pour disposer d'informations sur tout un chacun qu'ils peuvent vendre au plus offrant ou offrir aux agences des gouvernements qui, oh bah ça alors, ne régulent pas leurs activités). Je simplifie, je sais." A lire dans la Quadrature du Net, une tribune de Laurent Chemla sur la guéguerre des média contre AdBlock+ et la publicité en ligne.

Quand l'écologie populaire permet de lutter contre la désespérance sociale et la criminalité

"Dans les quartiers nord de Marseille, marqués par le chômage massif et la violence, une initiative pourrait bien améliorer un peu la vie des habitants. La cité de Font-Vert, enclavée géographiquement et sinistrée socialement, expérimente des jardins en pied d'immeubles, cultivés par les habitants. Une initiative qui recrée du lien, retisse des solidarités, génère des économies et permet de récupérer des espaces publics jusque-là abandonnés à la violence des trafiquants et aux représailles de la police." (...) A lire dans Basta !