La Nuit

La Nuit

Jeudi 14 novembre 2013

sonido.png

Il faut une grosse heure de bus tape-fesses pour rejoindre la maison de Soema et Jorge depuis le centre de Buenos Aires. Haedo est une ville de banlieue toute simple. Autour de la gare il y a comme partout les boutiques nécessaires et un peu plus haut des tas de demeures modestes et leurs jardins bricolés, chacun avec leur chien qui aboie pour nous faire passer plus vite le chemin. Les rues portent parfois deux noms parce que l'histoire n'a pas eu envie de trancher définitivement. 

Soema et Jorge viennent de finir une tournée européenne qui les a remplis de bonheur. Ils sont accueillis maintenant facilement à travers le monde et il est certain que leur musique soit de plus en plus écoutée partout.

Soema se déplace dans sa maison en chantonnant, prépare un maté, sourit beaucoup, reçoit les élèves avec grand sérieux. Ils viennent nombreux lui voler quelques-uns de ses secrets.

Elle et son beau visage si aimable dégagent cette force qu'elle partage généreusement à chaque fois qu'elle bouge ou qu'elle parle. Quand elle chante sa voix paraît ne pas connaître de limite et à l'intérieur de son timbre le cosmos fait l'amour avec les couleurs.

Elle dit que le son est un espace dans lequel le corps doit entrer, qu'il est une réalité concrète. Il est l'air qui traverse notre corps, il est un esprit que nous devons pénétrer, un chemin que nous devons suivre. Profondément ancrée dans des racines multiples la musique de Soema a capturé toutes ses influences et les a transformé dans l'eau fraiche de son âme exigeante. Elle honore les fleurs, les colibri et le vent. Le chant est une façon de convoquer le dieu du son et lorsqu'il est maintenant avec nous dans la pièce nous ne savons plus dire si nous étions vraiment là avant lui où s'il attendait depuis longtemps qu'on le rejoigne.

La semaine prochaine Soema et Jorge seront dans le nord de l'Argentine pour une série de concerts. Un nouveau disque sera enregistré en décembre. Ce sera un très heureux Noël. Suerte Soema.

Céline Riotte