...

Les oies, pauvres bêtes, on les force à se gaver. Mais les puissants des hommes, eux, ils ne pensent qu'à ça, se gaver, constamment, sans laisser échapper une miette de ce qui pourrait leur revenir. La famille Fillon est partout où il faut faire jouer son réseau d'influence. Chaque fois avec un salaire mirobolant. Sans rapport avec le travail rendu (pas loin de néant) mais peut-être pas avec les services rendus (soupçon : lesquels?). Ainsi va la vie qu'on nous fait vivre.

...