Quand la police essaie de faire sa loi, et pourquoi la démocratie l'interdit (vidéo)

Quand la police essaie de faire sa loi, et pourquoi la démocratie l'interdit (vidéo)

Les policiers essaient en ce moment de contraindre le gouvernement à céder à leurs exigences. Entre autres, celle d'étendre le domaine de la légitime défense. Peu de gens ont vu cette scène, qui s'est déroulée à Paris, pendant la manifestation du 26 mai 2016 contre la loi Travail. On est passé au bord du drame avec ce policier en civil qui joue les cadors et provoque les manifestants avec son attitude de super-racaille (ou d'über-kärcher ?) jusqu'à ce qu'il prenne peur et sorte son arme. C'est un parfait spécimen des policiers qui descendent dans la rue en ce moment : pour l'essentiel des cowboys frustrés se rêvant inspecteur Dirty Harry, et demandant qu'il leur soit tout permis. Avec cette attitude de rouleur de mécanique, cette morgue que donne la pensée qu'on a la loi pour soi, quoiqu'on fasse, inutile de se demander comment des dérapages peuvent arriver en service, de préférence la nuit ou en banlieue. Pourquoi la haine augmente sans cesse. Pourquoi s'approfondit le fossé entre la police et la population (hormis chez celle qui ne la voit jamais qu'en rêve). Si nous ne voulons pas finir comme les USA, avec des morts aux mains de la police tous les jours, une prolifération des armes et de la peur réciproque qui amène toujours plus de violence en ne baissant en rien la criminalité (un comble), il faut opposer un ferme refus à ces demandes de la police de prendre en main la justice. Et qui explique, au passage, leur détestation des juges.